Voyage au Japon janvier 2012

Si vous désirez suivre le compte rendu de notre voyage au Japon, vous pourrez nous suivre en allant à l’adresse suivante.

http://web.me.com/bernardgreg/Site/Blog_Bujinkan_Québec_2011/Blog_Bujinkan_Québec_2011.html

Un nouveau Blog

2012, un blog de plus

Je vous invite à suivre les quelques blog que je publierai de temps à autre si le temps me le permet. Si vous désirez voir mes anciens blogs vous les trouverez à l’adresse suivante:

http://web.me.com/bernardgreg/Site/Blog_Bujinkan_Québec_2011/Blog_Bujinkan_Québec_2011.html

 

http://web.me.com/bernardgreg/Blog_III/Blog_III_2009/Blog_III_2009.html

Nouveau Blog de Bujinkan Québec

Kokyuu ho, la respiration pour dans le sabre

La respiration est essentielle dans les arts martiaux. Que ce soit pour la défense à mains nues ou dans le maniement du sabre, une mauvaise respiration peut nous mener à l’échec.

Parter d’une position comme tosui no kamae et placer vous immédiatement en seigan no kamae. Pour obtenir un kamae fort, la respiration doit cesser immédiatement une fois la posture acquise. Si vous continuez d’expirer, le corps aura une tendance naturelle à continuer dans la même direction. Refaites le même exercice plusieurs fois en expirant et ensuite en cessant de respirer, en demeurant au neutre pour voir la différence. Une fois cela bien ressentit, refaites le même exercice, après une très courte pause en seigan, enchaîner d’un bloc kasumi ou exécutez simplement un bloc en levant la poignée du sabre vers le haut et enchaînez d’une coupe transversale en expirant. Si vous refaites le même exercice sans respirer ou en inspirant vous pourrez sentir aisément la différence. Ce sont des exercices très basiques permettant de relier la respiration au mouvement adéquat.

Au moment de la pause entre le seigan et le bloc, il y a un temps au neutre où notre position doit être forte et où on doit pouvoir se déplacer aisément dans toutes les directions.

Pour arriver à bien maîtriser la respiration, un simple exercice de respiration au carré est suffisant pour développer des bases. Inspirer 4 secondes, retener 4 secondes, expirer 4 secondes et 4 secondes au repos avant d’inspirer de nouveau. Sans un bon contrôle de la respiration, il y aura nécessairement une perte d’efficacité.

Bernard Grégoire
Shihan Bujinkan Québec